Si on se faisait une toile ? Le cas du manteau 

Le manteau … En voilà une belle étape dans une épopée en couture, non ? En 2015, c’était en tous cas le défi que je m’étais lancé. Je possède un magnifique manteau noir, très ninja, qui après 10 ans de loyale compagnie commence à fléchir. Comme il a beaucoup d’allure, j’en voulais un digne de lui succéder. Hélas, je n’ai encore rien vu depuis 2 ans que je scrute les collections qui me fasse très envie. Sauf celui-ci :

Look-jour

J’aime beaucoup le style des Obama, et surtout celui de Michelle. Bien entendu ce manteau n’était clairement pas dans mes moyens, mais le patron Butterick qui s’en inspire clairement, oui !

Quand je suis tombée dessus j’ai bondi de joie, je l’ai commandé et j’ai admiré la pochette pendant des mois.  Oui oui c’est ça la gestation d’un  projet. (En vrai j’avais un peu la trouille) (beaucoup).

Manteau54

Un soir j’ai décidé de décalquer le patron, et ce passage est déjà en soi en morceau de bravoure. J’ai envahi le salon et j’ai décalqué les 12000 pièces. J’ai toujours un doute avec les patrons américains, malgré les grilles des tailles indiquées je les trouve toujours trop grands. Je me suis décidé pour un taille 14/miss (bonnet A/B). En revanche, ça c’est un truc génial avec patrons américains : il y a souvent 2 tailles de bonnet proposées!

Ensuite j’ai soigneusement rangé mes pièces et j’ai laissé passer quelques mois.

Je vous ai prévenu c’est LE projet 2015, alors il a pris son temps !

Manteau20

Un après midi, j’ai fait une toile dans un vieux drap, histoire de m’assurer que j’avais choisi la bonne taille, ça me semblait correct. J’ai tout rangé à nouveau.

Un jour de soldes chez Bennytex, j’ai acheté ce lainage mignon et pas cher. Mon idée était de faire une toile portable, pour tester l’assemblage et le tombé final du manteau. Il y avais plusieurs points techniques que je n’avais jamais abordés : déjà coudre un lainage, un peu épais, puis poser une doublure, monter des épaulettes … Je voulais faire un galop d’essai avant d’investir dans le drap de laine rouge de mes rêves.

Manteau7

En septembre, j’ai découpé et marqué au point tailleur toutes les pièces du manteau et de la doublure, et j’ai tout rangé dans des cartons avant de déménager.

En décembre, armée de ma nouvelle surjetteuse d’amour et de temps subventionné par mes cotisations sociales, j’ai commencé à tout assembler. Je me suis trouvée assez idiote d’avoir tant appréhendé car au final, tout fonctionnait bien : les explications étaient claires, l’assemblage assez simple. Jusqu’aux boutonnières. Là, problème : j’ai passé des heures à les faire et les défaire avant d’abandonner et de laisser, à nouveau, mon manteau de côté.

2015 était bien finie, pas mon manteau.

Toutefois, j’en voyais quand même le bout ! Lorsque je m’y suis réattaqué, les boutonnières ont filé toutes seules, va comprendre… Le printemps est arrivé, et l’envie d’en finir aussi. J’ai couvert et cousu les boutons, assemblé la doublure et voilà, c’était fini !

Manteau13

Le mois d’avril n’étant pas forcément propice pour porter un manteau de laine, je ne l’ai pas mis du tout. Je suis aussi mitigée sur ce projet : à la fois très fière d’en être venue à bout, je pense qu’il est un peu grand, et que la taille en dessous serait mieux, je ne le trouve pas ultra seyant. Cette toile à le mérite quand même de m’avoir fait comprendre quelques points techniques, par exemple, pour monter la doublure sur la prochaine version, je ferai plutôt selon la version du pas à pas de Géraldine ici, que comme sur l’explication du patron que je trouve moins propre. Il faudrait aussi que je trouve comment soutenir le bas du manteau, si vous avez des idées, je prends !

Manteau47

Bilan du projet

Patron : Butterick B5966

Taille : 14, bonnet B, sans modification

Tissu : Lainage Bennytex, doublure et boutons à couvrir Les Coupons de Saint Pierre

Coût : environ 30 euros (patron/tissus/mercerie)

Temps passé : beaucoup…

Wearability : pas éprouvée, mais je pense ne pas le porter beaucoup, c’est surtout une toile avant la version définitive

 

Publicités

4 réflexions sur “Si on se faisait une toile ? Le cas du manteau 

    • merci ma copine ! je le couperai une taille en dessous, en revoyant la Version Michelle O. ca m a bien confirmé que c’était bien plus ajusté ! c’est un vrai problème que je rencontre avec les patrons américains !

      J'aime

  1. Pingback: J’veux du soleil | liabsiam

  2. Pingback: Objectif 2017 : 12 mois – 12 patrons | liabsiam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s